Arbrealettres

Poésie

FRAPPEZ ET L’ON VOUS OUVRIRA (Saint-Pol Roux)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2018



 

Agim Sulaj 53

FRAPPEZ ET L’ON VOUS OUVRIRA

J’ALLAIS, plein d’Elle.
Son nom ?
Le sais-je !
L’inconnue.
Existait-elle seulement ?
Elle, sans plus.
J’allais…

Je m’arrêtai devant une porte, la porte d’une chambre,
dans un logis, en une ville, que je ne saurais retrouver, ni
la ville ni le logis, ni la chambre, ni la porte.

— La chambre est vide et personne jamais n’y demeura.
M’avait dit, à la première marche de l’escalier, un nain
si parvule que j’étais comme aveugle le bref instant de sa phrase.

Je frappe.
Toc…
Rien. !
Toc toc…
Rien encore !

(Saint-Pol Roux)

Illustration: Agim Sulaj

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :