Arbrealettres

Poésie

Ah les pauvres fleurs (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2018



Ah les pauvres fleurs dans les parterres des jardins ordonnés.
On dirait qu’elles ont peur de la police…
Mais si vraies qu’elles fleurissent de la même façon
Et ont le même coloris ancien
Qu’elles eurent en liberté sous le premier regard du premier homme
Qui les vit déjà écloses et les effleura délicatement
Pour les voir avec les doigts également.

(Fernando Pessoa)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :