Arbrealettres

Poésie

Nombreux sont ceux qui vivent en nous (Fernando Pessoa)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2018




Nombreux sont ceux qui vivent en nous ;
Si je pense, si je ressens, j’ignore
Qui est celui qui pense, qui ressent.

Je suis seulement le lieu
Où l’on pense, où l’on ressent.
J’ai davantage d’âmes qu’une seule.
Il est plus de moi que moi même.
J’existe cependant
A tous indifférent.
Je les fais taire : Je parle.

Les influx entrecroisés
De ce que je ressens ou ne ressens pas
Polémiquent en celui que je suis.
Je les ignore. Ils ne dictent rien
A celui que je me connais : j’écris.

(Fernando Pessoa)

2 Réponses to “Nombreux sont ceux qui vivent en nous (Fernando Pessoa)”

  1. Lara said

    Lui qui publiait sous de multiples différents pseudonymes il sait de quoi il parle !! 😀

    • arbrealettres said

      oui tout à fait! TRES étonnant ce film  » Dans la peau de John Malkovich » que j’ai mis en Illustration …

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :