Arbrealettres

Poésie

Archive for 1 octobre 2018

Cherche l’éclair (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2018




    
Cherche l’éclair, celui qui frappe
d’un coup de foudre,
Ou qui ébranle jusqu’aux entrailles,
d’une simple caresse.

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ici (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2018



    
Ici la gloire? Oui, c’est ici
Que, damnés, nous avons appris
À nous sauver par le chant — Aum
Qui nous conduit au vrai royaume.

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mystère (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2018



Illustration: Alphonse Osbert
    

Mystère est un singulier qui ne se révèle
que par d’autres singuliers,
Que par le toujours inespéré face à face
des présences entrecroisées.

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Guêpe (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2018



    

Guêpe sur la goutte de miel,
Sauterelle sur l’épi,
À la crête du lieu-instant,
Âpre quête d’une vie.

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les souffles s’entrecroisent (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2018




    
Les souffles s’entrecroisent puis s’apaisent;
Les voix s’interpénètrent puis se taisent.
Lieu clos où d’un coup s’installe l’infini,
L’air ne respire plus que le pré fleuri.

(François Cheng)

 

Recueil: Enfin le royaume
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :