Arbrealettres

Poésie

Archive for 17 octobre 2018

Technique d’attente (Pierre Oster)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Technique d’attente.
Je me place ainsi au-devant de l’Un suressentiel.
Je fais se répandre la pauvreté constitutive des êtres.
Je n’ignore pas le chas de la matière.

(Pierre Oster)

 

Recueil: Paysage du Tout
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si nous hissons bien haut (Pierre Oster)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018



Illustration: Julia Perret
    
Si nous hissons bien haut notre emblème,
rien de brillant ne nous demeure étranger.

(Pierre Oster)

 

Recueil: Paysage du Tout
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Les jours de pleine lune (Leopoldo Maria Panero)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Les jours de pleine lune
le crapaud se cache dans les bois.
Quand le jour se lève, l’aurore
le chasse dans les montagnes.

Le jasmin envahit les champs
pendant que le crapaud se traîne
une épine dans le flanc.

Les crapauds n’ont pas de nom
quand ils meurent dans la montagne.

(Leopoldo Maria Panero)

 

Recueil: Bonne nouvelle du désastre et autres poèmes
Traduction: Victor Martinezet Cédric Démangeot
Editions: Fissile

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un animal fuit (Leopoldo Maria Panero)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018



    

Un animal fuit au fil du labyrinthe
ne laissant qu’une trace de bave,
le poème vit là.

(Leopoldo Maria Panero)

 

Recueil: Bonne nouvelle du désastre et autres poèmes
Traduction: Victor Martinezet Cédric Démangeot
Editions: Fissile

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Présence impérieuse (Norge)(Georges Mogin)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Présence
impérieuse et pourtant retenue
comme une haleine
regarde nos longs chemins d’ombre.
mes mains tendues,
nos bouches perdues
notre demeure ouverte où tu n’habites pas.

Aux cimes de chastes cristaux,
l’âme perd connaissance,
se détache comme une bulle,
voyage aux plus profondes pistes
parfois dans les arches d’une aube

envisage Dieu.

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la pointe d’une pyramide (Norge)(Georges Mogin)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
A la pointe d’une pyramide,
un souvenir rencontre un sourire.

Comment se voir,
s’entendre ? — disent-ils.

M’aperçois-tu ?
— M’écoutes- tu ?

C’est inutile. C’est inutile !

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des marées de comètes (Norge)(Georges Mogin

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Des marées de comètes
dans les filets d’un grand magnétisme
le courant de Dieu lui-même.

Les mouvements
les échanges
les forces des univers.
A chaque pas le ciel
me manque sous le pied
mais je lis les signaux de mes ravissements
ô Dieu
ô toi la seule solitude
qui ait la forme de mes joies.

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le cheval du destin (Norge)(Georges Mogin)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Le cheval du destin

entre par la fenêtre
une flèche au poitrail,
un lys entre les dents

Il pose son sabot sur nos froides pelouses
Il frappe de ses crins la flore d’aujourd’hui
Il salue, il salue le meilleur de nous tous,
assis sur un morceau de feu.

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sous un air limpide (Norge)(Georges Mogin)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Sous un air limpide
un vase de légères fleurs
au bord de la mer
et sans que rien n’annonce un malheur

Le sable où quelques os de seiche
s’effritent. Quatre allumettes
mouillées par la marée. Un bouchon.

Monsieur, le temps est très calme.

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tambours de soie (Norge)(Georges Mogin)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
Tambours de soie
fifres de miel
clairons migrateurs des tempêtes
Belles chansons de prisonniers
Mille bouquets de mains tendus vers sa présence
cachots troués par l’espérance
orages troués par la foi
espace baisé sur la bouche
Communion toujours renaissante et vaincue.

Tant de ferveur s’ouvre les nues

Tant d’ivresse n’est pas perdue.

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :