Arbrealettres

Poésie

Les cloches (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2018




Les cloches
sonnent sous un autre ciel,
le vent et les arbres
murmurent
sur ton corps.
Mais personne ne se souvient de toi.
C’est seulement par les pleurs
de ta mère
que tu manques au monde.

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration: Pablo Picasso

 

2 Réponses to “Les cloches (Pier Paolo Pasolini)”

  1. Brigitte said

    Ah! cette peinture déchirante de Picasso ce n’est pas sa mère, mais Dora Mar qui a été une de ses nombreuses femmes photographe de métier très sensible. Il la faisait très souvent pleurer. Elle lui a fourni des photos pour faire l’émouvant tableau de Guernica
    Cependant si ce n’est pas sa mère, cela pourrait être la mienne….

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :