Arbrealettres

Poésie

Brebis sortant au vert (Henri Pichette)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
Brebis sortant au vert par une porte arquée.
Navette de fauvette en souci de becquée.

Daguet surpris qui saute au détour de la sente.
Sanglier las baugé dans la boue innocente.

Bleu regard d’enfant roux qui garde les dindons
Et chasse à coups de hart les frelons… les bourdons…

Vol de perdreaux maillés. Coccinelle cinabre.
Alignement sacré d’arbres en candélabre.

(Henri Pichette)

 

Recueil: Poèmes offerts
Traduction:
Editions: Gallimard

2 Réponses vers “Brebis sortant au vert (Henri Pichette)”

  1. Ayant quitté la porcherie
    —————

    Captif je fus jadis, ce temps lointain me semble,
    Je partis en courant, nul ne sut m’attraper ;
    Un valet fut très vif, mais il a dérapé
    Quand il voulut franchir le pont de bois qui tremble.

    J’avais des compagnons, et nous dormions ensemble,
    Mais de tels souvenirs en moi sont estompés ;
    Si je disais leurs noms, je pourrais me tromper,
    Quelquefois, je confonds des mots qui se ressemblent.

    Pour survivre en ces lieux, je peux me débrouiller,
    Mes muscles ne sont pas totalement rouillés ;
    Je suis un porc des bois, que veux-tu qu’on y fasse ?

    Je rêve du passé quand je suis endormi,
    Même de mes amours, les dieux me l’ont permis,
    Que dans mon jeune temps je croyais voir en face.

    • Chien d’Artémis
      ———-

      Cet animal joyeux dit : « Ma maîtresse est belle,
      Puis j’aime parcourir les sous-bois odorants ;
      Elle vit sans mari, mais je suis son enfant,
      Moi qui, mieux qu’un humain, sais me montrer fidèle.»

      La déesse et le chien jamais ne se querellent,
      Aux dîners de l’Olympe il sait tenir son rang ;
      Il dit du bien des plats, tout en les savourant,
      Des intrigues des dieux jamais il ne se se mêle.

      Il connaît les secrets de son vaste terroir,
      Il trouve le gibier aux magiques miroirs ;
      Artémis apprécie son âme obéissante.

      Compère Sanglier voudrait le mettre à mort ;
      Le chien sait esquiver ses attaques puissantes,
      Comment aurait-il peur des assauts d’un vieux porc ?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :