Arbrealettres

Poésie

Par des barreaux nouveaux-nés (Jacques Dupin)

Posted by arbrealettres sur 22 octobre 2018


femme-fenetre

Une femme en amour devant une fenêtre vide.
Des yeux bleu ardent, bleu lanière.
Un corps arqué sur le désespoir de son nom.
Dehors le grand tumulte harassé des étoiles
contre le ciel semble ne plus s’ouvrir,
ne plus suspendre l’issue de leur perfection
qu’à cette véhémence brouillée de larmes puériles,
qu’à ce gémissement,
qu’à ce silence.

(Jacques Dupin)

2 Réponses to “Par des barreaux nouveaux-nés (Jacques Dupin)”

  1. gene VO said

    Superbe ! L’image surtout ! Tu sais j’ai placé ton blog dans mes liens ! Je n’ai qu’à cliquer dessus ! Mais je suis distraite! un petit rappel me ferai du bien! Gros bisous! Gene !

    • arbrealettres said

      MERCI Gene! ((((-: j’ai du mal grer plusieurs plate-formes alors je reste ici sur WP! lol!! Bonne journe POETIQUE! (((-:

      Christian 🙂

      ________________________________

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :