Arbrealettres

Poésie

Archive for 9 novembre 2018

Un bâton d’encens (Amma)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



consumer

    

Je souhaite être
un bâton d’encens,
qui se consume et offre
son parfum au monde.

***

Je ne vois ni le passé,
ni les erreurs des gens qui viennent.
Le passé est comme un chèque annulé,
il n’a plus de valeur.
Une abeille qui va de fleur en fleur
ne voit que le miel en chaque fleur.

(Amma)

 

A propos de câlins..
Auriez vous le coeur assez grand pour en faire 24 millions??!
cf lien ci-dessous

Amma

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 7 Comments »

Ivre (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018




    
Ivre, les yeux ouverts dans la maison stérile,
n’évitant pas les feux dans le creux des collines,
si je tiens un roseau leur souffle le consume
et laisse dans ma chair une longue brûlure
et la sensation de la fragilité.

Ô réserve et repos, dans un étrange exil,
sur tous les bords du ciel, des sources et des brises,
où l’étincelle change en parcelle de neige,
où de grandes clartés éblouissant l’espace,
ignorent que je marche à travers les périls,

parfois dévale un des torrents de l’insomnie,
là vivent à leur aise et trouvent leurs amours
les animaux sans nom, les charmantes figures
qui fixeront sur moi pendant une seconde
leur œil étincelant d’un singulier génie,

l’un d’eux va me sauver, l’un d’eux va me guider,
son pelage inondé de l’innocente averse,
vers le seuil ruisselant, siège des arcs-en-ciel
où viennent s’abreuver les oiseaux des présages,
le sang nouveau se mêle à la jeune rosée
et la biche aux yeux clairs qui vint guider mes pas
disparaît, quand mes bras s’ouvrent dans le printemps.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Poésie
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu ne pourras jamais cueillir (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



Illustration    
    
Tu ne pourras jamais cueillir à flanc d’abîme
Ces fleurs qui tremblent dans le vent
Qui souffle en bas dans le torrent,
Mais si tu tombes, les frôler,
Savoir un instant leur parfum
Avant le gouffre et les voyages
Sans fleurs, sans ciel, sans paysages.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Trézeaux
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S’abstenir (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



Illustration: Cyn McCurry
    
S’abstenir de regretter comme d’espérer.

(Henri Thomas)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

L’apparition et la disparition (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018




    
(…) mais c’est un des charmes de l’existence : « on apparaît »…
Je suis sûr que la vie est fondée sur l’apparition;
il n’ y a que ça, deux phénomènes, l’apparition et la disparition.

– Mais il y a quelque chose entre ?

– Entre ? il y a ce qui est apparu et ce qui a disparu…
mais la vie est une vraie sorcellerie une fois qu’on a vu ça.

(Henri Thomas)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



    

Poème qui vint en plein air
Comme l’herbe, comme la mer
Sans autre règle que la vie,
Ténèbres d’avant le jour
Comme vous avez frémi !
J’ai couru mais j’étais lourd

Parmi les causes perdues d’avance
Ainsi : le Grand Amour.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Trézeaux
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UN OISEAU (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018




Illustration: Marc Chagall
    
UN OISEAU

Un oiseau, l’œil du poète
s’en empare promptement
puis le lâche dans sa tête,
ivre, libre, éblouissant.

Qu’il chante, qu’il ponde, qu’il
picore, mélancolique,
d’invisibles grains de mil
dans les prés de la musique,

quand il regagne sa haie,
jamais cet oiseau n’oublie
les heures qu’il a passées
voltigeant dans la féerie

où les rochers nourrissaient
leurs enfants de diamant,
où chaque nuage ornait
d’une fleur le ciel dormant.

On trouvera l’oiseau mort
avant les froids de l’automne,
le plaisir était trop fort,
c’est la mort qui le couronne.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Poésies
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Grenier (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



Illustration
    
Grenier

Odeur de la famille !
Que j’aille me cacher
au grenier qui m’habille
de poudreuse clarté !

Que l’hirondelle crie
Que le chat me vienne voir,
la lucarne est emplie
de ciel et de silence

Ou si l’averse inonde
les tuiles murmurantes
que j’entre dans un monde
tout protégé d’absence.

Charbon du crépuscule,
l’ange t’apporte à moi !
J’entends le vent léger
qui marche sur le toit.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Le monde absent
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La solitude (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018




    
Vous savez, la solitude, je dirais presque que ce n’est qu’un mot.
On n’en veut pas, de la solitude. La solitude, c’est pour penser aux autres.
Je n’ai jamais tant pensé aux autres que quand j’étais seul.
Alors peut-on appeler ça de la solitude ?

(Henri Thomas)

 

Recueil: Les Heures lentes
Traduction:
Editions: Arléa

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes jours neigent vainement (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



Illustration
    
Mes jours neigent vainement
Ils ne couvrent pas la plaine

Qui s’étend infiniment
D’aller seule toujours pleine,

J’aurais voulu la couvrir
D’innocence radieuse,

Y lancer la furieuse
Tempête du grand désir

Le vent qui met en mouvement
Les arbres morts et les vivants,

Et roule la meule de foin
Des images dont j’ai besoin.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Trézeaux
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :