Arbrealettres

Poésie

Poème (Henri Thomas)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2018



    

Poème qui vint en plein air
Comme l’herbe, comme la mer
Sans autre règle que la vie,
Ténèbres d’avant le jour
Comme vous avez frémi !
J’ai couru mais j’étais lourd

Parmi les causes perdues d’avance
Ainsi : le Grand Amour.

(Henri Thomas)

 

Recueil: Trézeaux
Traduction:
Editions: Gallimard
Publicités

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :