Arbrealettres

Poésie

Archive for 12 novembre 2018

LA CAGE (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




LA CAGE

Dehors il y a du soleil.
Ce n’est qu’un soleil
mais les hommes le regardent
et après ils chantent.

Je ne sais rien du soleil.
Je sais la mélodie de l’ange
et le sermon brûlant
du dernier vent.
Je sais crier jusqu’à l’aube
lorsque la mort se pose nue
sur mon ombre.

Je pleure sous mon nom.
J’agite des mouchoirs dans la nuit
et des bateaux assoiffés de réalité
dansent avec moi.
Je camoufle des clous
pour bafouer mes rêves malades.

Dehors, il y a du soleil.
Je m’habille de cendres.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Rafal Olbinski

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’UNIQUE BLESSURE (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




L’UNIQUE BLESSURE

Quelle bête tombée en pâmoison
se traîne dans mon sang
et désire se sauver ?

Voici la difficulté :
marcher dans les rues
et signaler le ciel ou la terre.

(Alejandra Pizarnik)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a encore des rêves en retard (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




Je pourrais être si heureuse cette nuit!
Il y a encore des rêves en retard.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Josephine Wall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Soudain (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




un trou dans la nuit
soudain envahi par un ange

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Francisco Goya

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

A la recherche d’un corps plus pur (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




animal lâché sur sa trace la plus lointaine
ou fille nue assise dans l’oubli
tandis que sa tête brisée erre en pleurant
à la recherche d’un corps plus pur

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Pascal Renoux

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POEME (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




POEME

Tu choisis l’endroit de la blessure
où nous parlons notre silence.
Tu fais de ma vie
cette cérémonie trop pure.

(Alejandra Pizarnik)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Expliquer avec des mots de ce monde (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




expliquer avec des mots de ce monde
qu’un bateau est parti de moi en m’emportant

(Alejandra Pizarnik)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LA NUIT (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




LA NUIT

Je connais peu la nuit
mais la nuit semble me connaître
et en plus m’assiste, comme si elle m’aimait,
couvre ma conscience de ses étoiles.

Peut-être la nuit est-elle la vie et le soleil la mort.
Peut-être la nuit est-elle rien
et les conjectures sur elle rien
et les êtres qui la vivent rien.
Peut-être les mots sont-ils seuls à exister
dans l’énorme vide des siècles
qui nous griffent l’âme de leurs souvenirs.

Mais la nuit doit savoir la misère
qui s’abreuve de notre sang et de nos idées.
Elle doit jeter sur nos regards de la haine
les sachant pleins d’appétits, de désunions.

Mais il arrive que j’entends la nuit pleurer dans mes os.
Son immense larme délire
et crie que quelque chose est parti pour toujours.
Un jour, nous reviendrons à être.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ce coeur qui seul est mystérieux (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




Ces os qui brillent dans la nuit,
ces mots telles pierres précieuses
dans le gosier vivant d’un oiseau pétrifié,
ce vert tant aimé,
ce lilas chaud,
ce coeur qui seul est mystérieux.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Eloi Flore

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RIEN (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




RIEN

Le vent meurt dans ma blessure.
La nuit mendie mon sang.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Jean Libon

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :