Arbrealettres

Poésie

Nous vivons ici-bas une main serrée sur la gorge (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




Nous vivons ici-bas une main serrée sur la gorge.
Que rien ne soit possible était chose connue de
ceux qui inventaient des pluies et tissaient des
mots avec la torture de l’absence. C’est pourquoi il
y avait dans leurs prières un son de mains éprises
du brouillard.

(Alejandra Pizarnik)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :