Arbrealettres

Poésie

Archive for 13 novembre 2018

Il y a la présence (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
il y a la présence de qui j’aime,
qui dissipe les apparences des atroces miroirs de midi,
qui évite même que les miroirs se brisent,
que le sel se renverse.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis seulement venue voir le jardin (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018



Illustration: ArbreaPhotos
    
Je suis seulement venue voir le jardin
où quelqu’un mourait par la faute de quelque chose qui ne s’est pas passé
ou de quelqu’un qui n’est pas venu.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Triste quand (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018



Illustration: Vincent Van Gogh
    
Triste quand je désire
et quand non.

Triste quand avec un corps
et quand non.

Triste quand avec son sourire
et quand non.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Quand tu parles (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
– Quand tu parles on ne comprend rien.
– Je suis obscure parce que je suis seule.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Dans la nuit du coeur (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018



    
dans la nuit du coeur.
au centre de l’idée noire.

aucun homme n’est visible.
nul n’est en un jardin.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quelqu’un tombe (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
Quelqu’un
tombe
dans
sa
première tombée.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , | Leave a Comment »

Ma nuit (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
ma nuit aucun soleil ne la tue

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Et rien ne sera tien (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018



Illustration: Gao Xingjian
    
Et rien ne sera tien hormis un aller vers où il n’y a où.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Je m’alimente (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
Je m’alimente de musique et d’eau noire.
Je suis ton enfant calcinée par un rêve implacable.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Invitée (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2018




    
Invitée à n’aller plus que jusqu’au fond.

(Alejandra Pizarnik)

 

Recueil: Approximations
Traduction: Etienne Dobenesque
Editions: Ypfilon

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :