Arbrealettres

Poésie

Archive for 3 décembre 2018

Vérité du coeur (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018



Vérité du coeur : un moment hors du temps,
Grain de pollen à la dérive,
Si fin, si petit,
D’or sur le souffle de l’esprit
Semé dans cette chambre calme.

***

Heart’s truth: a moment out of time,
Pollen grain adrift,
How small and fine,
Golden upon the spirit’s breath
Into that quiet chamber sown.

(Kathleen Raine)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

De l’aride billbergia (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




De l’aride billbergia les feuilles rigides
Décrivent chacune leur parabole. Lent
L’influx que l’eau reçoit de l’air,
L’air de l’espace tourbillonnant,
Vient à son terme, meurt et se fige.
Ici-bas comme là-haut,
Tracé par la danse des étoiles.

***

Arid bilbergia’s rigid leaves
Describe each its parabola. Slow the flow
Water takes from air, air from swirling space,
Comes to its term, to standstill dies.
As above, so below,
Traced by figures of the dancing stars.

(Kathleen Raine)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fulgure encore, aile dorée (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




Fulgure encore, aile dorée,
Sur mon arpent désert,
En vain cherchant
Semblance de vallon et de clairière.
Où les passions demeurent
Surgissent peu de fleurs,
Trop loin de cette colline remémorée.

***

Flash again, golden wing,
Across my sterile plot,
Seeking in vain
Similitude of glade and dell.
Where human passions dwell
Few flowers spring,
Too far from that remembered bill.

(Kathleen Raine)

Illustration: John Atkinson Grimshaw

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si je pouvais (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018



Si je pouvais de cette vie amère
M’éveiller comme d’un rêve,
Nouveau-né dans l’innocence,
Pour voir le premier jour qui se lève,
La promesse de l’aube éternelle
Porterait ton nom.

***

If I could wake
From bitter life as from a dream,
In innocence new-born
To see the first day break,
The promise of the eternal dawn
Would bear your name.

(Kathleen Raine)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sur le sol projetée (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018



Sur le sol projetée
La forme de l’esprit que nous sommes
Mais ne connaissons pas
Sinon par une ombre difforme
A la terre attachée.

***

Downcast on the ground,
The form of spirit
We are but do not know
Save by a shadow
Distorted, earthbound.

(Kathleen Raine)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 2 Comments »

N’AI-JE pas entendu (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




N’AI-JE pas entendu
Ou seulement pensé ou espéré entendre
Ces harmonies célestes
Qui font la musique du monde,

Vagues de vent et de marée,
Coeur battant et pulsation
De la vie, tous les chants,
Toutes les formes de l’être ?

S’ils sont là-bas
Avec quelle obscure vision
Contemplés chaque jour sur
La sainte face de la terre,

Mais même s’ils ne sont qu’imaginés
Ils demeurent l’imaginable
Sens et beauté
De la pensée humaine,
De l’extase du coeur.

***

HAVE I not heard
Or only thought or hoped to hear
Those harmonies of heaven
That make the music of the world,

Waves of wind and tide,
Heartbeat and pulse
Of life, all songs,
All forms of being?

If they are there
With what dim vision
Looked daily on
Earth’s holy face,

Yet if imagined only
Still the imaginable
Meaning and beauty
Of human thought,
Of heart’s delight.

(Kathleen Raine)

Illustration: Le Bernin

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout au bout de la peur (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018



Tout au bout de la peur
Au large de ce récif noir,
Régions de vents et de mers tourmentées;
Jusques à quand cette mortelle terreur
Va-t-elle me retenir, m’emprisonner?

***

At the end of fear
Out over that black skerry,
Regions of wind and moiling sea:
How long will mortal terror
Withhold, imprison me?

(Kathleen Raine)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Éden (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018



Si l’on oublie totalement la vision de l’Éden,
on perd le sens même de la vie
qui est de tendre vers cet état
de conscience profonde.

(Kathleen Raine)

Illustration: Jean-Claude Forez

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ombre des collines sur le loch tranquille (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018




L’ombre des collines sur le loch tranquille,
Mystérieuse terre verte et vierge
Dont le soleil a la fraîcheur de l’eau,
Dont les pierres ne blessent pas, semble
La patrie de l’âme, cette route lasse
Le pays obscur vu dans un miroir.

***

Shadow of hills on the still loch, mysterious
Inviolate green land, whose sun is cool as water,
Whose stones bruise not,
Seems soul’s native place, this weary road
The dark country in a glass.

(Kathleen Raine)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Péché originel (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2018



Péché originel :
Je suis condamnée, étant née,
A jeter l’ombre humaine;
Nous voilons chacun notre soleil,
Sans avoir fait, mais en étant, ce mal.

***

Original sin :
I stand condemned, being born,
To cast the human shadow;
We darken each our sun,
Who have not done, but are, that wrong.

(Kathleen Raine)

Illustration: Teresa Carbonell

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :