Arbrealettres

Poésie

Les astres (Kathleen Raine)

Posted by arbrealettres sur 6 décembre 2018




Les astres pâles dirent :
 » Nos distances de nuit,
Ces déserts de l’espace,
D’un bond l’oeil les franchit.

Mais qui s’en est allé
Du sombre vol de l’âme
Voyage par delà
L’éclat de notre feu.  »

J’ai dit :  » D’où il chemine
Qu’aucun de mes chagrins
N’appelle une pensée
Jusqu’à nos ciels obscurs,

Nulles larmes humaines
Sur ces ailes qui passent,
Libres du poids de terre
Et de la roue des astres.  »

***

The faint stars said,
 » Our distances of night,
These wastes of space,
Sight can in an instant cross,

But who has passed
On soul’s dark flight
Journeys beyond
The flash of our light.  »

I said,  » Whence he is travelling
Let no heart’s grief of mine
Draw back a thought
To these dim skies,

Nor human tears
Drench those wings that pass,
Freed from earth’s weight
And the wheel of stars.  »

(Kathleen Raine)

Illustration: Vincent Van Gogh

 

2 Réponses to “Les astres (Kathleen Raine)”

  1. jobougon said

    Belle leçon de liberté…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :