Arbrealettres

Poésie

Archive for 9 décembre 2018

Fourmis noires (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



 

Les mains aux poches il regarde
le monde des fourmis noires
leur sang couleur de laque
leurs aiguillons
leurs larves blanches
frémissantes aux vibrations
d’une cloche
son violon de jeune homme dort dans un coffre
et la nuit va semer ses étoiles
sur la carte céleste.

(Jean Follain)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A l’approche des nuits (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018




A l’approche des nuits
et dans les ports de guerre
on voit des chevelures
apparaître étagées
et longuement lavées
de femmes qui tiennent
dans leurs bras des enfants
ou qui chantent ou qui tremblent
ou finement répondent
pas une lueur ne bouge
sur les architectures.

(Jean Follain)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pensées d’Octobre (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



 

On aime bien
ce grand vin
que l’on boit solitaire
quand le soir illumine les collines cuivrées
plus un chasseur n’ajuste
les gibiers de la plaine
les soeurs de nos amis
apparaissent les plus belles
il y a pourtant menace de guerre
un insecte s’arrête
puis repart.

(Jean Follain)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chien aux écoliers (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018


chien

 

Les écoliers par jeu brisent la glace
dans un sentier
près du chemin de fer
on les a lourdement habillés
d’anciens lainages sombres
et ceinturés de cuirs fourbus
le chien qui les suit
n’a plus d’écuelle où manger tard
il est vieux
car il a leur âge.

(Jean Follain)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Pourtant (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018




Pourtant c’est la paix
le jour va s’incliner
il faudra bien encore
couper le pain à la nuit
assis sur le billot rustique
avec en fin de compte
l’impensable mort.

(Jean Follain)

Illustration: Georges-Pierre Seurat

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

O femme, voici mon coeur (José Marti)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



 

O femme, voici mon coeur.
Je sais : tu le blesseras ;
Il devrait être plus grand
Pour le blesser davantage !
Parce que, ô âme tordue,
Dans mon coeur miraculeux,
Plus profonde est la blessure,
Plus beau s’élève mon chant.

(José Marti)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Dans le Temps (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 9 décembre 2018



 

Au temps des innombrables suites
du roi Soleil
il avait gelé
une nuit sur la terre
l’homme après boire
avait essuyé sa moustache blonde
et la femme un peu regardé
les cristaux du givre
les siècles futurs attendaient
longue armée
au sommet des monts.

(Jean Follain)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :