Arbrealettres

Poésie

TAUREAU (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 11 janvier 2019



TAUREAU

Le plus vieux des taureaux a traversé le jour.
Ses pattes grattaient la planète.
Il a marché, marché jusqu’à l’endroit où vit la mer.
Sur le rivage est arrivé le plus vieux des taureaux.
Le rivage du temps, celui de l’océan.
Il a fermé les yeux, l’herbe l’a recouvert.
Il a respiré toute la distance verte.
Et tout le reste fut construit par le silence.

(Pablo Neruda)

2 Réponses to “TAUREAU (Pablo Neruda)”

  1. Lara said

    Merci un grand merci pour NERUDA
    un grand ..

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :