Arbrealettres

Poésie

Qu’on s’imagine un nombre d’hommes dans les chaînes (Pascal)

Posted by arbrealettres sur 27 janvier 2019



Valérie Barcelo  les enchaines [800x600]

Qu’on s’imagine un nombre d’hommes dans les chaînes,
et tous condamnés à la mort,
dont les uns étant chaque jour égorgés à la vue des autres,
ceux qui restent voient leur propre condition dans celle de leurs semblables,
et, se regardant les uns les autres avec douleur et sans espérance,
attendent à leur tour.

C’est l’image de la condition des hommes

(Pascal)

Illustration: Valérie Barcelo  

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :