Arbrealettres

Poésie

De la complexité une âme se détache (Stéphane Sangral)

Posted by arbrealettres sur 16 février 2019



Illustration: Matthew Spiegelman
    
De la complexité une âme se détache
et perdue regarde et perdue se regarde et
perdue se regarde regarder et perdue
se regarde se regarder, âme, perdue
dans un bloc de regards, ne pouvant voir — nuit et
nocturne jour — que rien jamais ne se détache…

(Stéphane Sangral)

 

Recueil: Méandres et Néant
Traduction:
Editions: Galilée

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :