Arbrealettres

Poésie

Archive for 8 mars 2019

L’unique sens (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Peut-être l’unique sens
Est-il l’intensité
Sans le sens.

(Roberto Juarroz)


Illustration

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | 5 Comments »

Est-il seulement possible (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



 

Est-il seulement possible de concevoir quelque chose
qui ne communique avec rien ?
Absolument isolé,
un zéro n’existerait même pas.

(Roberto Juarroz)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Un poème me réveille (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Un poème me réveille
et m’accompagne au dehors.
Plus tard un autre poème
m’accompagne jusqu’au sommeil.

Entre deux poèmes flotte le temps
comme un cerf aux aguets
qui ignore le sommeil et les poèmes.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: F.A. Moore

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

On dirait parfois (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



On dirait parfois
que nous sommes au centre de la fête.
Cependant
au centre de la fête il n’y a personne.
Au centre de la fête c’est le vide

Mais au centre du vide il y a une autre fête.

(Roberto Juarroz)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Seuls peut-être subsisteront les restes ruinés d’un filet (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Il est certaines heures
où semblent affleurer
la confusion de l’air,
le doute de la lumière,
la fatigue de l’eau,
la tristesse de la nuit.

Tout équilibre a besoin de repos.
Ainsi s’affaissera l’équilibre dernier
et s’abattront
jusqu’au chant des oiseaux
et jusqu’à la parole la plus secrète.

Seuls peut-être subsisteront
les restes ruinés d’un filet.

(Roberto Juarroz)

Illustration: Île Nancy

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le fruit est le résumé de l’arbre (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Le fruit est le résumé de l’arbre,
l’oiseau est le résumé de l’air,
le sang est le résumé de l’homme,
l’être est le résumé du néant.

La métaphysique du vent
s’informe de tous les résumés
et du tunnel que creusent les paroles
par-dessous tous les résumés.

Car la parole n’est pas le cri,
mais l’accueil ou le congé.
La parole est le résumé du silence,
du silence, qui est le résumé de tout.

***

El fruto es el resumen del árbol,
el pájaro es el resumen del aire,
la sangre es el resumen del hombre,
el ser es el resumen de la nada.

La metafísica del viento
se notifica de todos los resúmenes
y del túnel que excavan las palabras
por debajo de todos los resúmenes.

Porque la palabra no es el grito,
sino recibimiento o despedida.
La palabra es el resumen del silencio,
del silencio, que es resumen de todo.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Odilon Redon

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les oiseaux (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



 

empreintes_oiseaux_1

Ainsi, tandis que nous nous appliquons à effacer,
cacher ou au moins brouiller nos traces,
les oiseaux pourront passer à travers notre vide,
les oiseaux qui jamais ne sont préoccupés de leurs traces.

(Roberto Juarroz)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

Le visible (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Le visible
est un ornement
de l’invisible.

(Roberto Juarroz)

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Tout comme l’espace s’habitue à l’espace (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Tout comme l’espace s’habitue à l’espace,
je me suis habitué à être quelque chose.

Quand je disparaîtrai,
il y aura simplement une habitude de moins.

***

Así como el espacio se acostumbra al espacio,
yo me he acostumbrado a ser algo.

Cuando desaparezca,
habrá sencillamente una costumbre menos.

****

As space gets used to space,
I got used to being something.

When I’ll disappear,
There will just be one habit less.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Chaque main (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2019



Chaque main situe son nuage
dans un ciel différent
mais un jour elle le trouve
dans le ciel de tous.
Seulement alors elle peut redevenir
le morceau de terre promise
qu’elle était avant d’être main.
Seulement alors son nuage
pleuvra sur elle.

*

Cada mano coloca su nube
en un cielo distinto.
Pero un día la encuentra
en el cielo de todos.
Sólo entonces puede volver a ser
el pedazo de tierra prometida
que era antes de ser mano.
Sólo entonces su nube
lloverá sobre ella.

(Roberto Juarroz)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :