Arbrealettres

Poésie

Le papillon (Alphonse de Lamartine)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2019



 

Le papillon

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté!

(Alphonse de Lamartine)

Illustration: ArbreaPhotos

 

 

Une Réponse vers “Le papillon (Alphonse de Lamartine)”

  1. Incomparable lépidoptère
    —–

    Moi qui suis un insecte à nul autre semblable,
    Je suis aimé du ciel et de la rose aussi,
    Même de la pensée, tout autant du souci ;
    Ces plantes m’ont offert des festins mémorables.

    Les oiseaux que je vois n’ont rien de redoutable,
    J’aime leurs jolis chants et leurs plaisants récits ;
    Eux-mêmes n’ont point peur du goupil sans merci,
    Se moquant avec lui du corbeau de la fable.

    En l’herbage voisin viennent brouter les veaux
    Pour qui le goût du trèfle est un plaisir nouveau ;
    À leur tendre regard, qui serait insensible ?

    D’argent au ciel d’azur passe un oiseau de mer,
    Son esprit est pensif, mais il n’est pas amer ;
    L’herbage et le jardin, ça le laisse impassible.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :