Arbrealettres

Poésie

Un papillon est un pastel (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2019



J’admire les papillons frêles
Dans les ronces du vieux castel;
Je ne touche point à leurs ailes.
Un papillon est un pastel.

Je suis un fou qui semble un sage.
J’emplis, assis sans le printemps,
Du grand trouble du paysage
Mes yeux vaguement éclatants.

O belle meunière de Chelles,
Le songeur te guette effaré
Quand tu montes à tes échelles,
Sûre de ton bas bien tiré.

(Victor Hugo)


Illustration

6 Réponses to “Un papillon est un pastel (Victor Hugo)”

  1. filamots said

    Je souris à la dernière strophe de ce poème, pour le mien, j’y avais pensé aussi, d’une autre manière plus moderne et aussi coquine 🙂
    Sacré Victor Hugo, grand amoureux des femmes même si elles ne furent que deux officiellement 🙂

    • arbrealettres said

      Je te reconnais bien là! lol! Oui les poètes sont souvent de grands amoureux… enfin dans leurs poèmes en tout cas!!

  2. filamots said

    Là je suis d’accord avec toi 🙂
    Mes poèmes ne révèlent pas toujours une réalité, mais un mélange d’émotions vécues, rêvées ou fantasmées. Toujours écrit avec le cœur et ma sensibilité personnelle.

  3. arbrealettres said

    il y a un côté onirique dans la Poésie… une part de nous pas tout à fait nous …

  4. jean-baptiste Besnard said

    Poème charmant du grand poète Hugo (Hélas !), souvent trop pompeux.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :