Arbrealettres

Poésie

FENÊTRE (Federico Garcia Lorca)

Posted by arbrealettres sur 26 mars 2019



 

Bernard Goutiers

FENÊTRE

Je viens pencher ma tête
A la fenêtre et vois
que le vent de sa lame
essaie de la couper.

Dans cette guillotine
invisible, je mets
les têtes sans prunelles
de tous mes désirs, tous.

Un parfum de citron
emplit l’instant immense,
cependant que le vent
s’éploie en fleur de gaze.

(Federico Garcia Lorca)

Illustration: Bernard Goutiers

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :