Arbrealettres

Poésie

ECHO DE ROMANCE (George Bacovia)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2019



ECHO DE ROMANCE

Le ciel d’azur s’en est allé
Et le printemps n’est plus en vue,
J’ai attendu j’ai soupiré,
— Et tu n’es point venue !

L’été aussi s’en est allé
Avec ses nuits, la plaine est nue,
Près des tilleuls j’ai soupiré
— Et tu n’es point venue !

L’automne aussi a pris congé,
Et les feuilles jonchent les rues,
Je t’ai hélée et j’ai pleuré
— Et tu n’es point venue !

Et demain, dans l’hiver blafard
De moi rien tu ne sauras plus.
Non, ne viens plus, il est trop tard.
— Non, ne viens plus !

(George Bacovia)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

2 Réponses vers “ECHO DE ROMANCE (George Bacovia)”

  1. Il y avait la version – » Se consumer d’amour … » dorénavant il y aura la version – » Se congeler d’amour … »

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :