Arbrealettres

Poésie

mon amoureuse (Tahar Djaout)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2019


2155365_1350

te perdre,
c’est retrouver le néant des sables
avec ses os de seiches obstruant ma bouche,
c’est retrouver le jour encombré d’épluchures,
jonché de squelettes épineux.

toi perdue,
mes mains se videront de tout ce qui les faisait gémir ou trembler,
mes lèvres n’atteindront plus aux voiles du ciel frais,
les épines des rosiers ne serviront qu’à composer au monde
un visage barbelé.

toi perdue,
je serai ce corps neutre
où les angoisses font halte.

toi perdue,
je tiendrai dans mes bras
que ce tas de sable qui coule,
avec la mort embusquée dans le dernier grain.

(Tahar Djaout)

4 Réponses to “mon amoureuse (Tahar Djaout)”

  1. Lara said

    le sable qui coule ..et le jour encombre d’epluchures …:-)

  2. Certains vers sont très beaux, d’autres moins (les os de seiches et epluchures bof pas très poétique).
    A mon humble avis, le poème aurait gagné, à être plus court.
    J’adore la deuxième partie :
    « toi perdue,
    je serai ce corps neutre
    où les angoisses font halte.

    toi perdue,
    je tiendrai dans mes bras
    que ce tas de sable qui coule,
    avec la mort embusquée dans le dernier grain. »

    • arbrealettres said

      oui sans doute un problème de différence de culture parfois mais la magie du Poème opère toujours malgré tout 🙂

  3. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :