Arbrealettres

Poésie

Lorsqu’on tue l’abeille (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2019



 

Lorsqu’on tue l’abeille,

Vient aussitôt la peur
Que s’écroule
Ou que s’écoule un monde

Tangentiel au nôtre
Ou l’englobant.

(Guillevic)

 

2 Réponses to “Lorsqu’on tue l’abeille (Guillevic)”

  1. Bonjour poète,
    Comme il a bien écrit cela. Le jour où…. j’aurai le temps d’écrire ma belle expérience des abeilles avec la grand-mère de mon fils. Ce fut passionnant. Bisous. Geneviève

  2. arbrealettres said

    Bonjour Geneviève
    Suis en Equateur😉😇
    Bises 🌞🙋‍♂️

Répondre à arbrealettres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :