Arbrealettres

Poésie

Tout à coup le silence a la douceur d’une chair (Marie-Jeanne Durry)

Posted by arbrealettres sur 2 août 2019



Tout à coup le silence a la douceur d’une chair.
Chaque minute est ronde.
A travers les murs les plus épais j’entends ton pas.
Même si tu détournes la tête je sais tes yeux.
Sans te toucher j’ai ton visage entre les paumes.
Où tu reviens je ne cesse de naître.

(Marie-Jeanne Durry)

Illustration

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :