Arbrealettres

Poésie

Dans ce val solitaire et sombre (Théophile de Viau)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2019



Dans ce val solitaire et sombre
Le cerf qui brame au bruit de l’eau,
Penchant ses yeux dans un ruisseau,
S’amuse à regarder son ombre.

(Théophile de Viau)

Illustration

 

Une Réponse vers “Dans ce val solitaire et sombre (Théophile de Viau)”

  1. Un ambicerf en quête d’infini
    ———-

    L’ambicerf court en poursuivant son âme,
    Il suit sa voie vers le soleil levant ;
    Lui qui s’enivre en écoutant le vent,
    Il court toujours, son coeur n’est qu’une flamme.

    Puis il s’arrête, et noblement il brame,
    Ou bien se tait, méditant et rêvant ;
    C’est un sportif, ce n’est pas un savant,
    D’aucune intrigue il ne connaît la trame.

    Il sera seul, comme il l’a toujours su,
    Mais il l’accepte, il n’en est pas déçu,
    Il ne craint point le trépas implacable.

    Dieu bénira don effort persistant,
    Aucun danger que la vie ne l’accable ;
    Il le sait bien, mais il tremble, pourtant.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :