Arbrealettres

Poésie

A flancs de coteau du village (René Char)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2019



A flancs de coteau du village
bivouaquent des champs fournis de mimosas.
A l’époque de la cueillette,
il arrive que, loin de leur endroit, on fasse la rencontre extrêmement odorante
d’une fille dont les bras sont occupés durant la journée aux fragiles branches.
Pareille à une lampe ont l’auréole de clarté serait de parfum, elle s’en va,
le dos tourné au soleil couchant.
Il serait sacrilège de lui adresser la parole
L’espadrille foulant l’herbe, cédez-lui le pas du chemin.
Peut-être aurez vous la chance de distinguer sur ses lèvres
la chimère de l’humidité de la nuit ?

(René Char)

Illustration

4 Réponses vers “A flancs de coteau du village (René Char)”

  1. J’aime beaucoup René Char que certains trouvent trop « Obscur » et j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à étudier à la faculté « Fureur et Mystère ». J’avais réalisé quelques devoirs, assez bien notés, que j’avais prêtés à une étudiante, et que je n’ai jamais récupérés.

    Je regarde à travers
    La vitre éclaboussée
    La lumière émoussée
    Sur les coteaux bien verts.

    1950

  2. Besnard Jean-Baptiste said

    Carrière dans l’enseignement ; instituteur (Conflans); PEGC (Professeur d’enseignement général de collège)à Conflans; Professeur certifié de lettres modernes à Evreux, au Pecq et à Conflans

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :