Arbrealettres

Poésie

Aux Feuillantines (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2019




Aux Feuillantines

Mes deux frères et moi, nous étions tout enfants.
Notre mère disait: jouez, mais je défends
Qu’on marche dans les fleurs et qu’on monte aux échelles.

Abel était l’aîné, j’étais le plus petit.
Nous mangions notre pain de si bon appétit,
Que les femmes riaient quand nous passions près d’elles.

Nous montions pour jouer au grenier du couvent.
Et là, tout en jouant, nous regardions souvent
Sur le haut d’une armoire un livre inaccessible.

Nous grimpâmes un jour jusqu’à ce livre noir ;
Je ne sais pas comment nous fimes pour l’avoir,
Mais je me souviens bien que c’était une Bible.

Ce vieux livre sentait une odeur d’encensoir.
Nous allâmes ravis dans un coin nous asseoir.
Des estampes partout ! quel bonheur ! quel délire!

Nous l’ouvrîmes alors tout grand sur nos genoux,
Et dès le premier mot il nous parut si doux
Qu’oubliant de jouer, nous nous mîmes à lire.

Nous lûmes tous les trois ainsi, tout le matin,
Joseph, Ruth et Booz, le bon Samaritain,
Et, toujours plus charmés, le soir nous le relûmes.

Tels des enfants, s’ils ont pris un oiseau des cieux,
S’appellent en riant et s’étonnent, joyeux,
De sentir dans leur main la douceur de ses plumes.

(Victor Hugo)

Illustration: Gustave Doré

 

4 Réponses to “Aux Feuillantines (Victor Hugo)”

  1. Mireille Gaglio said

    Que c’est bien écrit!
    Plaisirs simples… Revoir le monde avec des yeux d’enfants qui découvrent et s’étonnent!
    Une chose qui se perd dans notre monde si matériel et blasé.

  2. filamots said

    Quel beau poème. Mais c’est souvent ce que je dis en lisant Victor Hugo.
    Et celui-ci m’enchante, et comme le dit si bien Mireille, a trait à l’enfance, si bien décrite dans sa simplicité.

    Bien un grenier où des enfants découvrent…j’avais pensé au grenier, mais bon…..
    Pour Mireille je suis en quête d’idées pour un atelier et je viens m’inspirer aussi bien par d’autres poètes ou illustrations, si mes neurones trouvent des pistes 🙂
    Ce n’est pas pour autant que je trouverai le même thème. Ce que la plume écrit parfois est assez étonnant au rythme des heures.
    Merci poète, pour ce voyage. Comme d’habitude, je me régale….je continue….ma quête de lecture pour le plaisir….bien entendu….

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :