Arbrealettres

Poésie

Archive for 20 octobre 2019

Retouche au vague à l’âme (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019


Vague a l ame

 

au creux d’épaule du dimanche
une fleur s’alanguit
l’attente a mis son ombre blanche
au bord du dernier bruit

est-ce vrai que mon Dieu se repose
je mourrais bien si j’en savais la cause

(Daniel Boulanger)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MONSIEUR DE MALBROUGH (Tristan Klingsor)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



 

Walter Crane - Lilies

MONSIEUR DE MALBROUGH

Aôh! monsieur de Malbrough,
Mettez vos habits brodés du dimanche
Et sur les boucles de vos cheveux roux
Votre chapeau à plumes blanches.

Miss Kate, miss Maud et Miss Lily
Ont emprisonné pour vous leurs pieds mignons
En des souliers de satin gris, jolis,
Vraiment, comme ceux de Cendrillon.

Elles vous attendent fort occupées
A refaire les noeuds de soie de leurs corsages;
Venez vite : vos quatre pages
Porteront à Picadilly votre épée.

Aôh! bonsoir, et choisissez de ces trois lys
De ces fées de rêve de Walter Crane,
Miss Kate, miss Maud et miss Lily
Pour danser la gigue au ballet de la reine.

(Tristan Klingsor)

Illustration: Walter Crane

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019




Pourquoi faut-il que les lundis
étranglent les dimanches;
et l’automne, l’été;
et l’heure adulte, l’heure la plus jeune?
Sous les jardins,
d’autres jardins ont expiré.
Derrière le soleil,
d’autres soleils succombent,
comme de vieux habits dans une armoire.
Il n’interroge plus:
il aime une musique.

(Alain Bosquet)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MON BATEAU ET MON QUAI (Gilles Vigneault)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



Rockwell Kent 22 [1280x768]

 

MON BATEAU ET MON QUAI

Mon bateau et mon quai
Mon havre ma tempête
Le jour est fatigué
De tourner dans ta tête

Ah ! Je m’en vais m’embarquer bientôt
Vent debout vent derrière
Hé ! Ho ! bientôt
Je m’en vais m’embarquer
Mon calme ma tempête
Mon havre mon bateau
Je m’en vais m’embarquer bientôt

Ma neige mon pommier
Mon oiseau et ma branche
Les draps sont bien pliés
Dans l’armoire à dimanche

Ah ! Je m’en vais m’envoler bientôt
Vent debout vent arrière
Hé ! Ho ! bientôt
Je m’en vais m’envoler
Mon coup d’aile et ma branche
Mon arbre mon oiseau
Je m’en vais m’envoler bientôt

Mon lit mon beau soulier
Mon château ma fileuse
Sous le mois de janvier
Il dort de l’herbe heureuse

Ah ! Je m’en vais m’enfermer bientôt
Vent debout vent arrière
Hé ! Ho ! bientôt
Je m’en vais m’enfermer
Ma laine ma frileuse
Mon hiver mon manteau
Je m’en vais m’endormir tantôt

(Gilles Vigneault)

Illustration: Rockwell Kent

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Toi aussi tu viendras où je suis (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



Toi aussi tu viendras où je suis

Aujourd’hui je me suis promené avec mon camarade.
Même s’il est mort,
Je me suis promené avec mon camarade.
Qu’ils étaient beaux les arbres en fleurs,
Les marronniers qui neigeaient le jour de sa mort.

Avec mon camarade je me suis promené.
Jadis mes parents
Allaient seuls aux enterrements
Et je me sentais petit enfant.
Maintenant je connais pas mal de morts,

J’ai vu beaucoup de croque-morts
Mais je n’approche pas de leur bord.
C’est pourquoi tout aujourd’hui
Je me suis promené avec mon ami.
Il m’a trouvé un peu vieilli,

Un peu vieilli mais il m’a dit:
Toi aussi tu viendras où je suis,
Un dimanche ou un samedi,
Moi, je regardais les arbres en fleurs,
La rivière passer sous le pont

Et soudain j’ai vu que j’étais seul.
Alors je suis rentré parmi les hommes.

(Robert Desnos)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE VENT EST BLEU (Géo Libbrecht)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



LE VENT EST BLEU

Le vent est bleu, la mer est blanche,
et s’envolent les dimanches,
les dimanches bénévoles,
ceux d’hier et d’aujourd’hui.
Quais de Rio, quais d’ici,
embarquez vos clairs de lune,
les sirènes se sont tues
et dans le tunnel des gares,
les hommes sont des statues.

(Géo Libbrecht)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le tilleul (Pierre Menanteau)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



La somnolence du dimanche
M’ayant couché sous le tilleul
Je cessai bientôt d’être seul.
Je fus d’abord la basse branche.

De marche en marche vers le dôme
Se porta mon être épandu.
Je le soutenais de mon fût,
J’étais le pilier de ce baume.

Puis vers les racines secrètes,
Vers le parallèle réseau,
Descendit mon âme d’en haut,
Et je fus cet arbre à deux têtes.

Pour retrouver mon âme humaine
À la place exacte du front
Il fallut le bruit de mon nom
Avec une main dans la mienne.

(Pierre Menanteau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Emerance (Philippe Chabaneix)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019




Emerance

C’est toi qu’en rêve je poursuis
Par les sentiers d’Ile-de-France,
C’est toi que j’aime et qui me fuis,
O cher fantôme d’Emerance,

C’est toi la biche et l’oiseau d’or
Dont le passage émeut les feuilles,
C’est toi, dans l’ombre vaste où dort
Maint souvenir, qui te recueilles,

C’est toi la fleur au nom charmant,
La fleur des sous-bois, la pervenche,
C’est toi l’unique diamant,
C’est toi le ciel d’un clair dimanche,

C’est toi le feu qui danse et court,
C’est toi l’éternelle incomprise,
Et c’est toi ce beau chant d’amour
Qu’une enfant soupire à la brise.

(Philippe Chabaneix)

Illustration: Wojciech Niemiec

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Accoudé à la rambarde métallique (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



Accoudé à la rambarde métallique
en ce froid dimanche
il jette aux canards de l’étang
le pain rassis de son enfance

(Bernard Montini)


Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

BATELIER DE L’ALLIER (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2019



BATELIER DE L’ALLIER

Batelier de la Loire,
Joli batelier, batelier d’Allier,
Il a tiré au sort,
Au sort et le premier,
Batelier de l’Allier.

L’est parti pour la gloire,
Batelier de la Loire,
Dans les chasseurs à pied,
Batelier de l’Allier.

C’est un beau régiment,
Un régiment de gloire,
Batelier de la Loire,
Un régiment qui plaît,
Batelier de l’Allier.

S’il en revient gradé,
Botté z’à l’écuyère,
Batelier de la Louère,
Sa femme sera fière
De s’aller promener
Le dimanche après dîner,
Batelier de l’Allier.

Un coup de sabre au ventre,
C’est beaucoup moins cherché,
Batelier de la Loire.
Dans la gloire on y entre
Mais n’en sort plus jamais,
Batelier de l’Allier.

Batelier de la Loire,
Y fut tué le premier ;
Mourut à la nuit noire,
Batelier de la Loire.
Tout seul dans un hallier,
Batelier de l’Allier.

Buvons à sa mémoire,
Bateliers de la Loire,
Un coup de muscadet,
Bateliers de l’Allier.

(Maurice Fombeure)

Illustration: Otto Dix

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :