Arbrealettres

Poésie

Banlieues (Bernard Lorraine)

Posted by arbrealettres sur 23 octobre 2019



Banlieues

Les tags, le rock, le rap, en guise de culture.
Blocs, bitume et bétons pour seconde nature.
Pour école la rue, pour foyer le bistro.
La moto pour cheval, pour Pégase un métro.
La drogue tenant lieu de bottes de sept lieues.

Y a-t-il un poète, un seul, dans les banlieues ?

(Bernard Lorraine)

Une Réponse vers “Banlieues (Bernard Lorraine)”

  1. Bottes royales
    ——–

    Le roi pour chevaucher quitte ses chaussons verts,
    Il fait un grand sourire à la jument clémente ;
    Il a glissé ses pieds dans des bottes charmantes,
    Paisible est ce terroir, nul conflit n’est ouvert.

    Les sujets, que jamais ce bon roi ne tourmente,
    L’aiment pour sa candeur et pour son regard clair ;
    Ils tirent leur chapeau quand il va prendre l’air
    Escorté par la reine ou bien par son amante.

    Les vassaux sont présents, sous leurs nobles drapeaux,
    Ainsi que les patrons des plus sombres tripots ;
    Un barde solitaire à chanter s’évertue

    Les flics du patelin n’ont pas trop de boulot,
    Nous les voyons flâner dans un bois de bouleaux ;
    On est loin des endroits où les gens s’entretuent.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :