Arbrealettres

Poésie

Quelles tristes confidences (Kuroyanagi Shôha)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2019



Quelles tristes confidences peut-il bien faire à la méduse
Le concombre de mer?

(Kuroyanagi Shôha)


Illustration

2 Réponses to “Quelles tristes confidences (Kuroyanagi Shôha)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    J’écoute les confidences de ces oiseaux
    Qui se perchent le soir sur de frêles roseaux
    Qui penchent leur bec au bord des marécages
    Ou regagnent leurs nids au milieu des feuillages.

    1989

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :