Arbrealettres

Poésie

Passants d’ombre (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2019



andromede-reve-d'une-femme

 

Vous qui dans mes rêves vivez encore
n’êtes-vous là que vaines apparences
resurgissant d’une mémoire enfouie
ou vos ombres viennent-elles mendier
un reflet des jours aux miroirs des nuits?

Poreuse alors entre somme et néant
l’incertaine frontière un frêle instant
vous aura laissés fuir l’éternité.

Oh! frêle instant de joie et de douleur,
déjà vous retombez au ravin noir
et je remonte à la lueur des larmes.

(Georges-Emmanuel Clancier)

Illustration: Ingres

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s