Arbrealettres

Poésie

Une allée du Luxembourg (Gérard de Nerval)

Posted by arbrealettres sur 15 janvier 2020


fille-au-chapeau-ee


Elle a passé, la jeune fille,
Vive et preste comme une oiseau :
A la main une fleur qui brille,
A la bouche un refrain nouveau.

C’est peut-être la seule au monde
Dont le cœur au mien répondrait,
Qui venant dans ma nuit profonde
D’un seul regard l’éclaircirait !

Mais non, ma jeunesse est finie…
Adieu, doux rayon qui m’as lui,
Parfum, jeune fille, harmonie…
Le bonheur passait, il a fui !

(Gérard de Nerval)


Illustration: Cécile Robert Sermage

9 Réponses to “Une allée du Luxembourg (Gérard de Nerval)”

  1. elba2 said

    merci pour ce beau parcours bizzzz

    • arbrealettres said

      Merci toi de venir chez moi enfin dans cette Maison des potes! lol! (((-:

      Christian 🙂

      ________________________________

  2. Bonjour, en relisant ces mots sur le tableau, je suis touchée. Merci

    • arbrealettres said

      C’est moi qui suis touché! ((-:
      Déjà par votre tableau et aussi par ce gentil petit mot
      Vive les Poètes et les Artistes! (((-:

  3. Emma1408 said

    Bonjour, je trouve cette poésie très touchantes et je voudrais l’utiliser pour mon cours de français mais j’aimerais savoir pourquoi avez vous mis cette photo comme tableau ???
    Merci d’avance !!!
    PS: c’est assez Urgent ! 🙂

  4. scioleo said

    pourrais-je avoir des infos sur ccette photo svp
    (nom auteur date musée)

  5. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :