Arbrealettres

Poésie

Cyprès (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2020



Illustration: Thierry Marchal
    
Cyprès

Lorsque arrive le vent,
Nous nous donnons entiers.
Au loin, mille papillons
Déchirent l’horizon.
Nous restons immobiles,
Pour être enfin, d’ici,

La sève, l’élan, le chant.

*

Lorsque arrive la pluie,
Nous nous laissons tremper.
Le soleil nous prendra
Par la main ; et d’un jet
Nous tracerons le trait
— combien droit, combien plein —

Du sol reconnaissant.

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

2 Réponses vers “Cyprès (François Cheng)”

  1. Meretseger said

    Cyprès, si près. …
    Encore de belles lignes de François Cheng que je vais recopier dans le petit carnet que je viens de commencer.
    Votre site est une source inépuisable pour moi.30 000 poèmes répertoriés là.
    Quelle chance.
    Par contre je n’y ai pas trouvé le texte sans titre de Simone Weil qui commence ainsi :
    Il restera de toi
    Ce que tu as donné. …

    • arbrealettres said

      oh moi aussi .. petit carnet puis GROS carnet et … pourquoi ne pas partager me suis-je dit ?
      oui chance d’avoir découvert la Poésie il y a près de dix ans maintenant
      et source inépuisable de Beautés

      Ah bon ??
      Si si! lol! 😉
      Merci

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :