Arbrealettres

Poésie

Sous le signe des Poissons (Marc Alyn)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2020



 

Josephine Wall  Poisson

Sous le signe des Poissons

Né sous le signe des Poissons,
En mars, dans la Marne aux yeux verts,
Je reconnais la source au son:
Je suis un rêveur de rivières.

Mes aïeux venaient de la Meuse
Qui ronronne au coeur de l’hiver,
Et moi j’ai l’âme trop rieuse:
je suis un rêveur de rivières.

Lorsque je vivais dans la Seine
C’était pour mon coeur un enfer
Tant il y nageait de sirènes:
Je suis un rêveur de rivières.

Où couler les jours les plus doux?
Le Nil est chaud, le Yang-Tsé clair,
L’Amour est loin dont je suis fou:
Plaignez les rêveurs de rivières!

(Marc Alyn)

Illustration: Josephine Wall

 

2 Réponses vers “Sous le signe des Poissons (Marc Alyn)”

  1. Poissons du miracle
    ——–

    Le fils du charpentier, qui marchait sur les eaux,
    S’aventurait aussi dans les déserts sauvages ;
    Ses apôtres et lui, bien loin de tout rivage,
    Au peuple ont expliqué que l’homme est un roseau.

    Ils ont vanté le Dieu qui nourrit les oiseaux,
    Fait les montagnes croître et verdir les herbages ;
    Quand l’humain comme lui sera puissant et sage,
    Sans frémir il verra la Parque et son fuseau.

    Cinq pains et deux poissons furent les aliments
    Offerts à cette foule à l’avarice encline ;
    Bien nourris furent-ils, et surabondamment.

    Nos frères poissons pris dans cette main divine
    En sont reconnaissants, ton âme le le devine ;
    Ils ont dit grand merci à ce Sauveur clément.

  2. Poisson vénusien
    ——–

    Le poisson vénusien n’est guère savoureux,
    Car d’un fumet douteux est imprégnée sa graisse ;
    Même les prédateurs que la fringale presse
    Trouvent qu’il est sordide, et qu’il n’est pas pour eux.

    En sa vie quotidienne, il n’est pas rigoureux,
    Il peut faire des choix, mais avec maladresse ;
    Assez souvent, d’ailleurs, le largue une maîtresse
    Malgré sa production de sonnets langoureux.

    Il perd son appétit quand un rival l’évince,
    Puis, pendant quelques jours, se retire en province ;
    Il est fort affligé, mais ça ne dure pas.

    La sirène s’en vient pour soulager sa peine,
    Sachant lui démontrer que sa détresse est vaine ;
    Il retrouve un sourire à l’heure du repas.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :