Arbrealettres

Poésie

… Et voilà (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 15 février 2020



Illustration: Fabienne Contat
    
Un marin a quitté la mer
son bateau a quitté le port
et le roi a quitté la reine
un avare a quitté son or
… et voilà

Une veuve a quitté le deuil
une folle a quitté l’asile
et ton sourire a quitté mes lèvres
… et voilà

Tu me quitteras
tu me quitteras
Tu me quitteras
tu me reviendras
tu m’épouseras
tu m’épouseras

Le couteau épouse la plaie
rarc-en-ciel épouse la pluie
le sourire épouse les larmes
les caresses épousent les menaces
… et voilà

Et le feu épouse la glace
et la mort épouse la vie
comme la vie épouse l’amour

Tu m’épouseras
Tu m’épouseras
Tu m’épouseras.

(Jacques Prévert)

 

Recueil: Embrasse-moi
Traduction:
Editions: Gallimard

Une Réponse vers “… Et voilà (Jacques Prévert)”

  1. Saint Jacques Prévert
    ————-

    Ce qui est astreignant, Jacques, tu le déclines,
    Loin de l’austérité d’un Père du Désert ;
    Tu n’as point demandé d’être d’honneurs couvert,
    Tu grattes ton papier sans trop de discipline.

    Auprès de ta maison sont de fraîches collines
    Où de braves oiseaux te donnent un concert ;
    En l’honneur de ton nom, le pâturage est vert
    Sous un ardent soleil ou sous une pluie fine.

    Tu pourrais enseigner, car tu n’es pas un bleu,
    Transmettant ton savoir en des cours fabuleux ;
    Tu préfères la prose en taverne échangée.

    Un modeste caveau t’attend sous un cyprès,
    Pour cette sombre fin ton coeur toujours fut prêt ;
    Tes livres sont classés, ta chambre est bien rangée.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :