Arbrealettres

Poésie

Archive for 1 mars 2020

Oh malheurs de janvier (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



Carlos Schwabe Les_larmes_d'Hubert [800x600]

Oh malheurs de janvier lorsque l’indifférent
midi établit son équation dans le ciel,
un or âpre comme le vin d’un verre plein
emplit la terre jusqu’en ses limites bleues.
Oh malheurs de ce temps pareils à de petits
raisins assemblés en leurs vertes amertumes,
en leurs confusions, larmes cachées des jours,
tant que l’intempérie n’a révélé leurs grappes.
Vous germes, vous douleurs, tous palpitant d’effroi
à la crépitante lumière de janvier,
les fruits ont bien brûlé : mûrissez et brûlez.
Nous allons faire le partage des regrets :
comme le vent soufflera l’âme, et la demeure
restera propre avec du pain frais sur la table.

***

Desdichas del mes de enero cuando el indiferente
mediodía establece su ecuación en el cielo,
un oro duro como el vino de una copa colmada
llena la tierra hasta sus límites azules.
Desdichas de este tiempo parecidas a uvas
pequeñas que agruparon verde amargo,
confusas, escondidas lágrimas de los días,
hasta que la intemperie publicó sus racimos.
Sí, gérmenes, dolores, todo lo que palpita
aterrado, a la luz crepitante de enero,
madurará, arderá como ardieron los frutos.
Divididos serán los pesares : el alma
dará un golpe de viento, y la morada
quedará limpia con el pan fresco en la mesa.

(Pablo Neruda)

Illustration: Carlos Schwabe

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

OH, MAIS IL N’EST PAS DE MORT (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



 

Gurbuz Dogan Eksioglu (32)

OH, MAIS IL N’EST PAS DE MORT

Oh, mais il n’est pas de mort, pas de mort!
Seul le silence est trop profond,
Comme dans une verte
Forêt sans limites!

On s’éloigne seulement,
On se tait seulement,
On est seul seulement,
Invisible et seul.

Oh, mais il n’est pas de mort, pas de mort!
On tombe seulement, on tombe seulement,
On tombe, on tombe
Dans le gouffre infini de l’azur.

(Srecko Kosovel)

Illustration: Gurbuz Dogan Eksioglu

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La cellule de moi-même (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La cellule de moi-même emplie d’étonnement
La muraille peinte à la chaux de mon secret
ouvre la porte avec ma main vide
Un peu de sang blessé dans la paume.

(Pierre Jean Jouve)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aussi simple que l’est ta main, te voici nue (Pablo Neruda)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



Guan ZeJu  025 [800x600]

Aussi simple que l’est ta main, te voici nue :
lisse, terrestre, fine et ronde, transparente,
tu as des lignes de lune, chemins de pomme,
toute nue tu es mince comme le blé nu.
Nue tu es bleue, du bleu de la nuit à Cuba,
l’étoile en tes cheveux se mêle au liseron,
toute nue tu es jaune et tu es gigantesque,
on dirait un été dans une église d’or.
Nue te voici petite ainsi qu’un de tes ongles,
courbe, rose, subtile jusqu’au point du jour
qui te verra rentrer au souterrain du monde
comme en un long tunnel de travaux, de costumes :
et ta clarté s’éteint et s’habille et s’effeuille
et devient à nouveau une main toute nue.

***

Desnuda eres tan simple como una de tus manos,
lisa, terrestre, mínima, redonda, transparente,
tienes líneas de luna, caminos de manzana,
desnuda eres delgada como el trigo desnudo.
Desnuda eres azul como la noche en Cuba,
tienes enredaderas y estrellas en el pelo,
desnuda eres enorme y amarilla
como el verano en una iglesia de oro.
Desnuda eres pequeña como una de tus uñas,
curva, sutil, rosada hasta que nace el día
y te metes en el subterráneo del mundo
como en un largo túnel de trajes y trabajos :
tu claridad se apaga, se viste, se deshoja
y otra vez vuelve a ser una mano desnuda.

(Pablo Neruda)

Illustration: Guan ZeJu  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

La quête (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



Jeanie Tomanek nightmessenger [1280x768]

 

Car toute vie est une recherche,
la quête du drap du silence
dont chacun se couvrirait le visage
et se mettrait rêver…

(Srecko Kosovel)

Illustration: Jeanie Tomanek

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma douleur est fière et muette (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



 

Jeanie Tomanek sinceyouvebeengone [1280x768]

Ma douleur est fière et muette
et mieux que par les hommes
elle est comprise par les pins sur la lande
et les buissons de genévriers derrière les rochers.

(Srecko Kosovel)

Illustration: Jeanie Tomanek

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ciel (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



 

Jeanie Tomanek nightjourney2 [1280x768]

Le ciel n’est pas de la mysticité
Mais de l’ESPACE

(Srecko Kosovel)

Illustration: Jeanie Tomanek

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Je suis l’idée tue (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



 

Jeanie Tomanek    fallow [1280x768]

Je suis l’idée tue
De quelqu’un.
Comme si je marchais
Sur des pointes…

(Srecko Kosovel)

Illustration: Jeanie Tomanek 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | 4 Comments »

LE PAS QUI RÉSONNE (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 1 mars 2020



 

Zdzislaw Beksinski 001993

LE PAS QUI RÉSONNE

Le pas qui résonne dans cette nuit morne,
Même heureux ne sonne pas;
Dans l’âme sont le silence et l’angoisse
— Où ces yeux effrayés, fixes, regardent-ils ?

Ont-ils peur de voir plus avant,
Le pas craint-il de résonner dans l’ombre ?
Et ce coeur n’est-il plus Prométhée
Rebelle à Dieu, démolisseur ?

Etranges, étranges sont les temples du coeur,
Que j’aimerais fermer au monde
Et mourir au tremblement,
Créer une nouvelle forme
— Mais l’aile malade se met à tressaillir,
Tu ploies et tombes à genoux sur le chemin.

(Srecko Kosovel)

Illustration: Zdzislaw Beksinski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :