Arbrealettres

Poésie

Congé (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2020




Congé,

Frioul, être au loin, désormais,
revient à être inconnu.
Le temps de nos amours
ressemblent à une mer
luisante et morte.

Dans la lumière,
ton rôle prend fin,
je n’ai pas assez de ténèbres dans mon coeur
pour conserver ton ombre.

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration: Edvard Munch

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :