Arbrealettres

Poésie

Transparence obscure (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2020


La table reste boiteuse
souffle le vent d’est
un papier vole
couvert d’écriture illisible.
La femme gantée de laine
poitrine comprimée invisible
reste toute vêtue sauf le visage.
La transparence obscure du temps
pour aujourd’hui
garde l’espérance sur les îles
à fleurs maigres.

(Jean Follain)

Illustration

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :