Arbrealettres

Poésie

Salut (Stéphane Mallarmé)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2020



Salut

Rien, cette écume, vierge vers
A ne désigner que la coupe;
Telle loin se noie une troupe
De sirènes mainte à l’envers.

Nous naviguons, ô mes divers
Amis, moi déjà sur la poupe
Vous l’avant fastueux qui coupe
Le flot de foudres et d’hivers;

Une ivresse belle m’engage
Sans craindre même son tangage
De porter debout ce salut

Solitude, récif, étoile
A n’importe ce qui valut
Le blanc souci de notre toile.

(Stéphane Mallarmé)


Illustration: Victor-Louis Mottez

5 Réponses vers “Salut (Stéphane Mallarmé)”

  1. Mallarmé, magicien du vers,
    Tant pour la rime que la coupe ;
    Tes admirateurs, une troupe
    D’un peu partout dans l’univers.

    Tu chantes des sujets divers,
    La nef à l’imposante poupe
    Et l’horizon qui se découpe,
    Les noirs corbeaux dans les hivers ;

    Quiconque à te lire s’engage
    Se trouve pris dans le tangage
    Et le roulis ; point de salut.

    Mais remercie ta bonne étoile :
    Ton écriture te valut
    De figurer sur cette Toile.

  2. Araignée de Mallarmé
    ————

    Dans son exosquelette vert,
    Elle boit à d’étranges coupes ;
    Des insectes la vive troupe,
    Tels sont ses aliments divers.

    Qui trouverait cela pervers ?
    D’autres vont manger de la soupe
    Ou l’entrecôte qu’ils découpent,
    Ainsi les nourrit l’univers.

    Chaque animal a son langage,
    Chacun dans son chemin s’engage
    Vers sa perte ou vers son salut.

    Belle araignée, sous les étoiles,
    Ce bref éloge tu as lu,
    Ton rire fait frémir ta toile.

    • Nef sans coque
      ———-

      D’invisibles marins vident plus d’une coupe,
      D’avoir un tel vaisseau, cela les rend joyeux ;
      La voile seulement se présente à nos yeux,
      Qui semble, en cet instant, prendre le vent en poupe.

      L’équipage est nourri d’imperceptible soupe,
      Avec des produits bio, ce qu’on trouve de mieux;
      De ce même potage ont mangé leurs aïeux,
      Qui, tout comme eux, formaient d’inséparables groupes.

      Sous le soleil de mai qu’un nuage voila,
      Ils ne porteront point leurs habits de gala ;
      Car ils sont, tout le jour, nus comme des squelettes.

      Autour d’eux, l’Océan fait miroiter ses flots,
      Un vent souffle du Nord, qui les change en poètes ;
      Bonne route à vous tous, merveilleux matelots !

      • Petit esquif de sinople
        ———————

        La déesse voulut des sirènes la voix
        Écouter une fois, par simple jalousie ;
        Or, minuscule fut la nef qu’elle a choisie,
        Dont mince fut la toile et frêle fut le bois.

        Le nautonier savait des quatre vents les lois,
        Aucun sort ne pouvait le frapper d’amnésie ;
        Le voyage se fit sans nulle fantaisie,
        Car Neptune en ces jours était digne de foi.

        Ils ont vogué trois nuits sous les pâles étoiles,
        La brise du ponant toujours enflait leur voile ;
        Mais la déesse a vu se transformer son corps.

        Tes jambes que remplace une queue sinueuse,
        Ta voix qui maintenant lance de purs accords ;
        Tu es reine et poisson, hybride et monstrueuse !

  3. Dragon herpétologiste
    ——–

    C’est un spécialiste pointu,
    Expert en couleuvres bataves ;
    L’université Saint-Gustave
    D’un doctorat l’a revêtu.

    Ses résultats sont débattus
    Par des érudits en conclave,
    Traduits en plusieurs langues slaves
    Et glosés par des impromptus.

    Des plus grands campus il fut l’hôte,
    Lui dont le parcours est sans faute,
    À bien faire il s’est employé ;

    Mais il advient qu’on le surprenne
    À lourdement se fourvoyer
    Quand il nous parle des sirènes.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :