Arbrealettres

Poésie

Sur l’étang du château (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 29 mai 2020



Sur l’étang du château
reste une île
où se tiennent les vieux cygnes
elle n’est utile qu’à leur repos
nulle femme ne s’y cache plus
ni par amour ni par calcul
la pâquerette y sort de terre
et la lenteur s’y résume.

(Jean Follain)

6 Réponses to “Sur l’étang du château (Jean Follain)”

  1. fandedijon said

    joli mystère sur ce lieu magique.

  2. superbe la photo et le parc avec les cygnes ca remplace bien la presence d’une femme non? et puis c’est si gracieux. joli poeme

  3. Lara said

    Pays de legendes …serait-ce Brocéliande ?
    J’aime bien le  » par calcul  » !
    et ce dernier vers ..
    « et la lenteur s’y résume. »…on la sent cette lenteur non?

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :