Arbrealettres

Poésie

Tendre bief (Mohammed Dib)

Posted by arbrealettres sur 10 juin 2020


rose

nûment s’épanouit
la fougère réceptive
en profusion de fatigue

et recrue la même
se dégrafe en corps
s’écoule en chaleur

mais au moindre baiser
se rebrousse en blancheur
ou en croissant velu

s’exile souvent
s’abrite en soi-même
plus jalouse que vesper

(Mohammed Dib)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :