Arbrealettres

Poésie

KIMERC’H (Paol Keineg)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2020



église [800x600]

KIMERC’H

Dans la petite église
Où la Vierge sourit
Une femme laide pleure.
Le désir n’est pas simple.

Feu de la forge et feu des lavoirs
Où les laveuses aux joues rouges
Frappent avec haine de leur battoir
Les vêtements noirs qui fulminent.

(Paol Keineg)

Illustration

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :