Arbrealettres

Poésie

Petits pieds nus (Ying Chen)

Posted by arbrealettres sur 3 juillet 2020


enfant-plage-brume

Avec pelle et seau
L’enfant s’en va à la mer
Petits pieds nus

(Ying Chen)

6 Réponses to “Petits pieds nus (Ying Chen)”

  1. elba2 said

    .

    Envolés pelles et seaux
    Effondré le sable des châteaux
    .

    Un drapeau
    Cinglé par le vent
    Fait écho
    Aux vagues qui s’ennuient
    .

    La mer froissée
    Fuit vers d’autres rives

    .

    Quelques coquillages
    Jalons de l’oubli
    S’enlisent dans le déclin du jour

    :-)) elba

    tu persistes et signes ?
    je ne sais plus où aller
    rien ne bouge
    à peine facebook

    • arbrealettres said

      mais non mais non les grands enfants continuent (malgré la marée perpétuelle) à construire des châteaux en France et en Espagne ((-:

      ________________________________

  2. yayamarieke said

    Super poème, manque un syllabe pour en faire un haiku.
    Bravo à Elba pour les jolis poèmes!
    Public ou pas, l’artiste s’unit à la vie qui se veut fêtée ou au contraire accuse de l’injustice lui faite.

    • arbrealettres said

      Oui Bravo Elba pour tes Pomes rien ne bouge beaucoup c’est vrai si! l’Intrieur et il faut que a s’exprime

      et si en plus ce « dit » rsonne chez l’autre oui c’est le Paradis

      ________________________________

  3. elba2 said

    Merci les amis ! nous sommes trois une trinité…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :