Arbrealettres

Poésie

L’écureuil (Maurice Rollinat)

Posted by arbrealettres sur 5 juillet 2020



L’écureuil

Le petit écureuil fait de la gymnastique
Sur un vieux chêne morne où foisonnent les guis.

Les rayons du soleil, maintenant alanguis,
Ont laissé le ravin dans un jour fantastique.

Le paysage est plein de stupeur extatique;
Tout s’ébauche indistinct comme dans un croquis.
Le petit écureuil fait de la gymnastique
Sur un vieux chêne morne où foisonnent les guis.

Tout à l’heure, la nuit, la grande narcotique,
Posera son pied noir sur le soleil conquis;
Mais, d’ici là, tout seul, avec un charme exquis,
Le petit écureuil fait de la gymnastique.

(Maurice Rollinat)

Une Réponse vers “L’écureuil (Maurice Rollinat)”

  1. Camarade Escuiruel
    —-

    Dans sa douce fourrure, il ne craint pas l’hiver,
    Ses muscles sont d’acier, son coeur est une flamme ;
    Si, dans cette forêt, s’aventure une dame,
    Je le vois s’avancer vers elle, à découvert.

    Il aime réciter des poèmes divers,
    De modestes sonnets qui ont nourri son âme ;
    Il y voit du bonheur, et quelquefois, des drames,
    Il dit qu’un tel recueil est un vaste univers.

    Le bûcheron l’invite en sa maison de planches,
    Et c’est avec plaisir qu’il descend de sa branche ;
    Pur lui, chaque saison est un nouveau printemps.

    S’il se promène auprès de l’étang miroitant,
    Il suit des alevins le parcours hésitant ;
    Pour tous ces animaux, c’est chaque jour dimanche.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :