Arbrealettres

Poésie

Le chien et le chat (Jean-Pierre Claris de Florian)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2020




    
Le chien et le chat

Un chien vendu par son maître
Brisa sa chaîne, et revint
Au logis qui le vit naître.
Jugez de ce qu’il devint
Lorsque, pour prix de son zèle,
Il fut de cette maison
Reconduit par le bâton
Vers sa demeure nouvelle.
Un vieux chat, son compagnon,
Voyant sa surprise extrême,
En passant lui dit ce mot :
Tu croyais donc, pauvre sot,
Que c’est pour nous qu’on nous aime !

(Jean-Pierre Claris de Florian)

 

Recueil: Fables
Traduction:
Editions:

Une Réponse vers “Le chien et le chat (Jean-Pierre Claris de Florian)”

  1. Sagesse de l’ambichien
    ———-

    Cet animal aboie modestement,
    S’égosiller n’est pas digne, à ses yeux ;
    Il ne court point, car il est un peu vieux,
    Lui qui jadis gambadait lestement.

    Son doux regard éloigne le tourment,
    Lequel est pur comme l’azur des cieux ;
    Le chat s’approche, il dit que c’est tant mieux,
    Il s’attendrit sur ce félin charmant.

    Il vit paisible, il ne fait rien d’étrange,
    Il n’est jamais quémandeur de louanges ;
    Il est joyeux, mais presque sans ardeur.

    Il reste au pied, sa maîtresse est contente,
    Qui envers lui jamais ne fut méchante ;
    Elle l’adore, en tout bien tout honneur.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :