Arbrealettres

Poésie

UNE COLOMBE (Pierre Jean Jouve)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2021




    
UNE COLOMBE

Balancée sur la nue branche
Par le vent froid
Au soleil chaste
Après la mort
Avant la résurrection,
Voilà ce qui me reste d’espérance.

(Pierre Jean Jouve)

 

Recueil: Les Noces suivi de Sueur de Sang
Traduction:
Editions: Gallimard

Une Réponse vers “UNE COLOMBE (Pierre Jean Jouve)”

  1. Oiseau d’apocalypse
    ———–

    La colombe explique un mystère
    À Jean par le doute envahi ;
    Lui dont l’esprit fut ébahi
    Reçoit la clarté salutaire.

    Cet apôtre au profil austère
    Ne mange rien le vendredi ;
    Mais sa pitance en Paradis
    Meilleure sera que sur Terre.

    Il nourrit l’oiseau de sa main,
    Et lui parle du genre humain
    Ou de Lilith, l’étrange reine.

    Un ange porteur d’un flambeau
    Viendra pour ouvrir les tombeaux
    Et vaincre la Mort souveraine.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :