Arbrealettres

Poésie

Oui le travail qui se poursuit à l’intérieur de la forge (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 18 février 2021



Illustration:  Louis Toffoli
    
à Paco Ojeda

Oui
le travail qui se poursuit
à l’intérieur de la forge
ne doit jamais s’interrompre

entretenir le feu
lui fournir
ce qu’il lui faut
porter au rouge

pour assouplir
l’idée
faire éclater
la pierre des mots
pour obtenir
cette lave
où idées et mots
se rejoignent
se compénètrent

attente
ascèse
de la solitude

coulent les mots
qui s’agrègent
trouvent leur place
dans l’édifice

(Charles Juliet)

 

Recueil: Moisson
Traduction:
Editions: P.O.L.

Une Réponse vers “Oui le travail qui se poursuit à l’intérieur de la forge (Charles Juliet)”

  1. Oeuvres d’Héphaïstos
    ———–

    Le dieu boiteux, forgeron redoutable,
    Forge le cuivre et l’argent du Pérou ;
    Son logis tremble à chacun de ses coups,
    Le autres dieux le trouvent imbattable.

    Un verre en main, bouteille sur la table,
    Il prend sa pause en buvant comme un trou ;
    Posant son verre, il bosse comme un fou,
    Créant ainsi des trésors véritables.

    Il est jaloux, mais il n’est pas amer,
    Il se console en offrant quatre fers
    Au fier Pégase ; ils lui seront propices.

    Par lui, le fer est fier d’être battu ;
    Pour son ardeur, et pour d’autres vertus,
    Nous admirons ce dieu sans artifices.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :